SPECTACLES NÉERLANDAIS EN FRANCE 2016

du 6 au 17 janvier 2016 / Théâtre Dunois / PARIS

DANSE JEUNE PUBLIC - Un trio désopilant entame une danse mouvementée où les taquineries d’enfants deviennent le jeu le plus sérieux du monde… Quand on est trois, il n’est pas toujours facile de s’accorder ! Les enfants savent qu’il n’y a rien de plus sérieux que les jeux qu’on voudrait bien mener ensemble, mais... il faut apprendre à partager, céder souvent un peu de terrain à l’autre, sans se renier, jubiler de découvrir qu’on est solidaire, et surmonter aussi les instants de solitude.

19 janvier, 20h30 - Actoral, édition Montpellier, au CDN de Montpellier

DANSE/THÉÂTRE - Ode to the Attempt est un solo que le jeune chorégraphe Jan Martens a créé pour lui-même. Cette pièce est pour Martens un espace où il peut s’ébattre librement. Le résultat est une sorte d’autoportrait/collage où se mêlent une chorégraphie épurée, une multiplicité de choix, et sa propre façon de vivre et de travailler. Authenticité/manipulation, décontraction/perfectionnisme, allégresse/mélancolie forment les extrêmes entre lesquels Martens évolue.

21 & 22 janvier 2016 / Actoral, édition Montpellier, à Humain trop humain, CDN de Montpellier

DANSE/THÉÂTRE - Quel est le but ultime de la philosophie du bien-être ? Atteindre la parfaite symbiose entre un corps sain et un esprit sain ? Dans Wellness, les limites physiques et l’expérimentation de toutes sortes de méthodes de bien-être sont explorées et traduites en performances scéniques. Florentina, Vincent et leurs performeurs cherchent comment être au meilleur de soi-même. 

du 22 au 24 et du 29 au 31 janvier 2016 / Théâtre National de Chaillot / PARIS

THÉÂTRE - À travers trois exemples historiques tirés de Shakespeare, Ivo van Hove interroge le thème du pouvoir dans un contexte périlleux où guerres et rébellions font rage. Il suit chronologiquement les carrières d’Henri V, Henri VI et Richard III, rois d’Angleterre aux caractères et aux destinées radicalement différents.

du 26 au 30 janvier 2016 / Théâtre des Abbesses / PARIS

DANSE - Epuisement millimétré. Dans l’énergie du saut, Jan Martens orchestre un déploiement visuel et géométrique d’une impitoyable inventivité. Fonceur, déterminé. Le chorégraphe belge Jan Martens, 30 ans, ne risque pas de rester longtemps inconnu du public français. Avec huit spectacles en quatre ans, ce jeune homme, passé d’abord par l’Académie de danse Fontys à Tilburg (Pays-Bas), puis par le Conservatoire d’Anvers, d’où il sort en 2006, possède des arguments de poids dans sa besace artistique.

27 janvier 2016 / Théâtre du Gymnase, Festival Parallèle / MARSEILLE

THÉÂTRE - Un homme, une femme. Deux champions de rhétorique, engagés dans un match dont un seul sortira vainqueur. Huit manches pour convaincre, séduire par les mots et la façon d’en user. Enthousiasme, vigueur, émotion, tout est permis : à vous de les départager ! Pour cette création, Sanja Mitrovic a rassemblé une série de discours politiques qui portaient tous, en leur temps, un fédérateur message d’espoir. 

samedi 30 et dimanche 31 janvier 2016 / Ballet National de Marseille / MARSEILLE

DANSE - Alternant entre exubérance et sérénité, trois danseurs évoluent sur scène dans un mouvement ininterrompu. Le mélange détonant de gestes, de lumières et de sons inhabituels provoque un flux d’images et des associations d’idées qui incitent à intervertir perception visuelle et sonore : on écoute avec les yeux, on entend les mouvements d’une manière visuelle. Le 30 janvier à 20h30, le 31 janvier à 14h30.

2 février 2016 / Le Carré, Scène nationale / CHATEAU-GONTIER

DANSE - Epuisement millimétré. Dans l’énergie du saut, Jan Martens orchestre un déploiement visuel et géométrique d’une impitoyable inventivité. Fonceur, déterminé. Le chorégraphe belge Jan Martens, 30 ans, ne risque pas de rester longtemps inconnu du public français. Avec huit spectacles en quatre ans, ce jeune homme, passé d’abord par l’Académie de danse Fontys à Tilburg (Pays-Bas), puis par le Conservatoire d’Anvers, d’où il sort en 2006, possède des arguments de poids dans sa besace artistique.

2, 3 et 4 mars 2016 / La Biennale des écritures du réel / MARSEILLE

THÉÂTRE - Dans Do You Still Love Me? Sanja Mitrović poursuit son exploration des questions politiques et sociales de notre époque, et les épisodes dramatiques au cours desquels les comportements collectifs s’entremêlent à la sphère privée. Do You Still Love Me? prend le théâtre et le football comme des jumelles à travers lesquelles on observe les notions de communauté et d’appartenance à un groupe ainsi que l’importance de l’amour dans toutes ses incarnations les plus complexes et contradictoires.

le 19 mars 2016 / Les Giboulées 2016, au TJP - Centre dramatique national d'Alsace - Strasbourg / STRASBOURG

THÉÂTRE - Ce spectacle, qui combine marionnettes, danse, théâtre physique et scénographie, explore les possibilités et les limites d'une relation affective. Cette création est à découvrir pour la première fois en France lors des Giboulées 2016 - Biennale internationale Corps Objet Image

22 mars (19h) et 23 mars (21h) - La Rose des vents, Scène nationale / VILLENEUVE D'ASCQ

DANSE/THÉÂTRE - Ode to the Attempt est un solo que le jeune chorégraphe Jan Martens a créé pour lui-même. Cette pièce est pour Martens un espace où il peut s’ébattre librement. Le résultat est une sorte d’autoportrait/collage où se mêlent une chorégraphie épurée, une multiplicité de choix, et sa propre façon de vivre et de travailler. Authenticité/manipulation, décontraction/perfectionnisme, allégresse/mélancolie forment les extrêmes entre lesquels Martens évolue.

23, 24, 25 mars 2016 / Le Phénix, Scène nationale / VALENCIENNES

THÉÂTRE - Le roman de Jonathan Littell était-il soluble dans le théâtre? Grand maître du théâtre flamand, Guy Cassiers tente l’expérience dans un précipité théâtral où se cristallisent les racines du mal. Terriblement essentielle, une plongée au cœur de la machine humaine qui engendra l’impitoyable «solution finale». Avec notamment Hans Kesting (souvenez-vous de Richard III dans Kings of War, ms Ivo van Hove) entouré de 9 comédiens magnifiques du Toneelhuis Anvers et de Toneelgroep Amsterdam.

26 mars, 22h / Festival Ardanthé, Théâtre de Vanves (salle Panopée) / VANVES

DANSE/THÉÂTRE - Ode to the Attempt est un solo que le jeune chorégraphe Jan Martens a créé pour lui-même. Cette pièce est pour Martens un espace où il peut s’ébattre librement. Le résultat est une sorte d’autoportrait/collage où se mêlent une chorégraphie épurée, une multiplicité de choix, et sa propre façon de vivre et de travailler. Authenticité/manipulation, décontraction/perfectionnisme, allégresse/mélancolie forment les extrêmes entre lesquels Martens évolue.

30, 31 mars et 1er avril 2016 / Théâtre des Bernardines / MARSEILLE

Dans Rocco, les danseurs évoluent en boxeurs et les boxeurs, en danseurs. La scène se transforme en ring nourri de coups de poing, de jeux de jambes rapides et de tactiques virtuoses. Ces échanges représentent l’amour fraternel sous toutes ses facettes : Caïn et Abel, Romulus et Rémus, Castor et Pollux. Dans ce combat au corps à corps, les rapports sont exacerbés et les interprètes partent en quête de leurs limites physiques et mentales.

Jakop Ahlbom - 'Horror'

PARIS / les 30, 31 mars et 1, 2, 3 avril 2016 à La Villette / Festival 100%

théâtre - Inspiré des films de Kubrick, Hitchcock ou Carpenter, Horror est un spectacle visuel fantastique qui emprunte les signes quasi universels du genre : le surnaturel, l’épouvante et l’humour. Jakop Ahlbom joue avec une de nos émotions la plus primaire : la peur. Mais attention, « ce n’est pas du cinéma ! ».

6, 7 & 8 avril 2016 / Théâtre National de Chaillot / PARIS

DANSE - Le phénomène néerlandais Club Guy & Roni débarque pour la première fois à Paris avec cette variation scénique et choc du roman de William Burroughs, Naked Lunch (Le Festin nu). Leur opéra rock, acrobatique et chorégraphique est un trip « psychotropique » en Interzone, terre de libertés aux frontières de la folie.

19, 20 & 21 avril 2016 / La Rose des vents, Scène nationale / VILLENEUVE D'ASCQ

DANSE - Le Club Guy & Roni nous ouvre les portes de la perception en adaptant le roman mythique Le Festin nu et nous entraîne dans un voyage halluciné et hallucinant ! Avec la fantaisie déjantée qui les caractérise, les deux artistes d’origine israélienne recréent sur scène cet Interzone, pays étrange décrit par le romancier junkie, lieu de toutes les folies, avec des acteurs, des danseurs, trois chanteurs classiques et des percussionnistes dont l’énergie percutante nous impressionne !

21, 22 et 23 avril 2016 / Ballet National de Marseille / MARSEILLE

Dans Rocco, les danseurs évoluent en boxeurs et les boxeurs, en danseurs. La scène se transforme en ring nourri de coups de poing, de jeux de jambes rapides et de tactiques virtuoses. Ces échanges représentent l’amour fraternel sous toutes ses facettes : Caïn et Abel, Romulus et Rémus, Castor et Pollux. Dans ce combat au corps à corps, les rapports sont exacerbés et les interprètes partent en quête de leurs limites physiques et mentales.

9 & 10 juin 2016 / Théâtre de l'Archipel / PERPIGNAN

DANSE - Le NDT au talent éblouissant interprète trois chorégraphies qui réjouiront tous les amateurs de danse, classique, néoclassique ou contemporaine. Depuis sa création en 1959 aux Pays-Bas, le Nederlands Dans Theater s’impose comme l’une des plus prestigieuses compagnies de danse au monde.

4 juillet 2016 / Festival des 7 collines / SAINT-ETIENNE

DANSE - Jan Martens poursuit ici sa recherche sur la relation symbiotique du couple amoureux. Dans un décor minimaliste, deux danseurs se livrent à une lente étreinte acrobatique où les corps demeurent accrochés l’un à l’autre. Des images et des textes projetés ainsi qu’une composition musicale, les accompagnent dans leurs mouvements. L’amour semble les consumer, ils ne peuvent (ou ne veulent) se séparer l’un de l’autre.

1 / 1

Please reload

kumquat.png